Le trouble de personnalité limite

Le trouble de personnalité limite (TPL) ou borderline est un des dix types de trouble de la personnalité.

Plusieurs types de troubles de personnalité ont en effet été identifiés en fonction de leurs traits de caractères particuliers.

Le TPL se caractérise par une grande intensité et instabilité émotionnelle de même qu’une impulsivité marquée.

La personne ayant un TPL est instable au plan des émotions, des relations interpersonnelles et de l’image de soi et de l’autre.

Le trouble de personnalité limite apparaît généralement au début de l’âge adulte.

La prévalence de ce trouble est évaluée à environ 2% de la population générale.

Différents types de psychothérapie potentialisées par une médication peuvent être utilisées dans le traitement de ce trouble.

 

La psychothérapie du trouble de personnalité limite
La psychothérapie du trouble de personnalité limite

 

Le trouble de personnalité

Le trouble de personnalité limite ou borderline fait partie des troubles de la personnalité classés dans le manuel de psychiatrie DSM-5.

Le trouble de personnalité se caractérise par des traits de caractère très marqués, inflexibles et inadaptés aux situations sociales.

Ces traits nuisent au fonctionnement normal de la personne et affectent toutes les sphères de sa vie.

Il s’agit d’un trouble trouble chronique qui engendre de la souffrance ou de la détresse aussi bien chez le client que dans son entourage.

Les personnes ayant un trouble de personnalité manifestent souvent peu d’introspection sur leur trouble.

Elles ne ressentent généralement pas le besoin de changer leur attitude et comportements.

 

La description du trouble de personnalité limite

Un degré d’impulsivité marquée et une instabilité (relations interpersonnelles, image de soi, affects) caractérisent ce trouble.

Ce trouble apparaît au début de l’âge adulte et se manifeste de plusieurs façons.

La personne TPL a une grande difficulté à gérer ses émotions et peut avoir des sautes d’humeur extrêmes.

Ses relations interpersonnelles intenses et instables rendent leur stabilité difficile.

Le trouble de personalité limite se manifeste aussi par une difficulté à tolérer la solitude et la peur d’être abandonné.

La personne TPL va alors redoubler d’efforts pour éviter les abandons réels ou imaginés.

Son sentiment d’identité est perturbé, son image de soi est changeante et son estime de soi est faible.

La personne ayant un trouble de personnalité limite ressent souvent de l’ennui et un grand vide intérieur.

Elle manifeste aussi un comportement impulsif (achats, sexualité, boulimie) qui peut lui être dommageable.

Enfin, la personne  avec TPL peut avoir des comportements suicidaires ou d’automutilation.

 

Les causes du trouble de personnalité limite

Les causes du trouble de personnalité limite ne sont pas entièrement connues.

On pense qu’elles résultent d’une interaction de plusieurs facteurs: génétiques, cérébraux et psycho-sociaux.

Certains chercheurs ont suggéré une vulnérabilité génétique comme base biologique à la personnalité pathologique et au fonctionnement perturbé du cerveau.

Certaines conditions particulières vécues durant l’enfance pourraient aussi constituer des facteurs de risques au TPL.

Mentionnons par exemple la négligence, l’abus et la violence subis par l’enfant ou l’adolescent.

La surprotection ou la séparation des parents pourraient aussi contribuer à la genèse d’une personnalité limite.

La perte d’un ami, le stress aigu ou chronique et la consommation de drogues peuvent aussi être en cause.

 

Le traitement du TPL

La thérapie d’un trouble de personnalité limite s’avère parfois difficile.

Cela provient d’une difficulté au niveau de l’introspection et de l’acceptation du problème.

De plus, le client peut hésiter à établir une relation de confiance avec son psychothérapeute.

Cependant, différentes psychothérapies ont tout de même donné de bons résultats avec le trouble de personnalité limite.

Ce sont les thérapies de type cognitivo-comportementale, comportementale dialectique et psychodynamique.

On peut aussi utiliser la pharmacothérapie dans certains cas afin de réduire l’impulsivité, l’agressivité et les symptômes dépressifs.

La médication peut ainsi aider le client à mieux fonctionner et aussi potentialiser la psychothérapie.

 

Pour consulter un psychologue ou psychothérapeute pouvant vous aider au niveau de la personnalité limite ou borderline, veuillez nous contacter:

Nous répondrons à vos questions

Haut du formulaire

    Votre nom (obligatoire)
    Votre email (obligatoire)
    Votre téléphone
    Sujet
    Votre message

    Dépendant affectif? Il y a des solutions

    On est dépendant affectif lorsque son estime de soi dépend entièrement du regard de l’autre sur soi. Le dépendant …

    Confiance

    La confiance en soi réfère à la croyance en ses propres capacités. Une bonne estime de soi sera une bonne base à la …

    La dépression: les traitements efficaces disponibles

    La dépression majeure est un des problèmes psychiatriques les plus fréquents. Au Canada, environ 11 % des hommes et 16 …