Le trouble de l’humeur

Le trouble de l’humeur est actuellement la problématique de santé mentale la plus répandue dans la population générale.

Le trouble de l’humeur inclue la dépression majeure, le trouble bipolaire, le trouble cyclothymique et la dysthymie.

On estime qu’environ 8 % des adultes souffriront d’une dépression majeure au cours de leur vie et que 1 % souffriront d’un trouble bipolaire.

La plupart des personnes ayant un trouble de l’humeur peuvent être traitées efficacement par la psychothérapie et/ou la pharmacothérapie.

Cependant, plusieurs personnes tardent à consulter et demander de l’aide.

 

Trouble de l'humeur traité par la psychothérapie
Trouble de l’humeur traité par la psychothérapie

 

La description du trouble de l’humeur

L’humeur est un état mental dominé par une émotion comme par exemple la joie, la colère ou  la tristesse.

Les émotions peuvent être  positives, négatives et parfois souffrantes.

Habituellement, nous avons un certain contrôle sur nos émotions.

Une personne ayant un trouble de l’humeur ressent les émotions négatives plus intensément et plus longtemps que la plupart des gens.

Et elle a de la difficulté à contrôler ses affects ce qui a des conséquences sur son comportement, sa personnalité et ses perceptions.

La personne atteinte d’un trouble de l’humeur peut être dépressive ou exaltée, ou alterner entre ces deux registres d’affects.

Le trouble de l’humeur inclue la dépression majeure, le trouble bipolaire (phase maniaque et dépressive), le trouble cyclothymique  et la dysthymie.

Ces conditions génèrent un état de détresse ou des handicaps importants dans toutes les sphères de la vie de la personne.

Et ces troubles accompagnent souvent d’autres problèmes de santé mentale tels que les troubles anxieux,  les troubles de personnalité et les dépendances.

Le risque de suicide est aussi plus élevé chez les personnes aux prises avec un trouble de l’humeur.

 

 

Les symptômes du trouble de l’humeur

Le trouble de l’humeur peut affecter des personnes de tout âge, mais apparaît habituellement à l’adolescence ou au début de la vie adulte.

Un trouble de l’humeur est diagnostiqué chez une personne lorsque l’état dépressif  ou exalté est excessivement intense et persistant.

Et aussi lorsque d’autres symptômes altèrent de façon importante sa capacité à fonctionner normalement.

Dans les cas où l’affect dépressif domine, nous avons à faire à une dépression majeure ou à une dysthymie.

Dans ces cas, la personne pourra se sentir dévalorisée, inutile, coupable, impuissante et pessimiste.

Elle ressentira une perte d’intérêt ou de plaisir pour la sexualité et ses loisirs.

Elle aura souvent des troubles de concentration et  du sommeil, une perte d’énergie et des idées suicidaires.

Lorsque l’affect exalté ou maniaque domine le portrait, nous serons alors en présence  d’un trouble bipolaire ou un trouble cyclothymique.

La personne pourra alors manifester un optimisme irrationnel et une grande hyperactivité physique et mentale.

La personne se montrera souvent irritée et son humeur sera changeante, passant rapidement de la colère à la tristesse.

Le sommeil sera beaucoup diminué et la capacité d’attention sera très limitée.

 

 

Les causes du trouble de l’humeur

Les facteurs génétiques et des antécédents familiaux peuvent être des facteurs de risque dans le trouble de l’humeur.

Il en de même des déséquilibres de certains neurotransmetteurs tels que la sérotonine dans le cerveau.

D’autres problèmes pysiologiques tels qu’une perturbation au niveau hormonal peuvent aussi contribuer au déclenchement du trouble de l’humeur.

Un stresseur épisodique important, un état de stress chronique, un burnout ou un traumatisme peuvent également intervenir dans le déclenchement d’un trouble de l’humeur.

Comme exemples, mentionnons un divorce, la perte d’un être cher ou de quelque chose d’important pour la personne tel qu’un emploi, un statut, la santé, etc.

La dépendance au jeu, à l’alcool et aux drogues, un manque de confiance en soi, un schéma d’exigences élevées sont d’autres facteurs retrouvées dans la littérature.

 

Le traitement médicamenteux  

Le trouble de l’humeur regroupe des maladies qui se soignent maintenant efficacement.

Il existe de nombreux traitements pour ce trouble, les principaux étant la pharmacothérapie et la psychothérapie.

Les antidépresseurs ou stabilisateurs de l’humeur sont des médicaments qui rétablissent l’équilibre chimique du cerveau.

Les antidépresseurs agissent au niveau des neurotransmetteurs et permettent de les normaliser.

Lorsque l’antidépresseur prescrit agit efficacement, le patient peut retrouver le sommeil, l’appétit, un regain d’énergie et une humeur positive en 3-6 semaines.

Cependant, ce traitement a un taux de décrochage important lié aux effets secondaires déplaisants.

De plus,ce traitement a un taux de rechute plus élevé que la psychothérapie.

 

La thérapie cognitivo comportementale  

Compte tenu de la la grande prévalence de ce trouble, il est peu surprenant qu’il ait été beaucoup étudié.

Les chercheurs ont en effet mis beaucoup d’énergie pour mettre au point des traitements efficaces.

Ces efforts ont produit un certain nombre de thérapies reposant sur des données probantes.

Mentionnons d’abord la thérapie cognitivo comportementale(TCC) laquelle constitue la thérapie la plus étudiée pour ce trouble.

La TCC a d’ailleurs  amassé les données les plus probantes à l’appui de son utilisation.

Mentionnons ici une autre forme de TCC,  la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience.

Cette thérapie a démontré qu’elle pouvait réduire le risque de rechute chez les personnes ayant vécu plusieurs épisodes dépressifs.

L’hypnose a aussi été intégrée avec succès à une thérapie TCC pour la dépression majeure.

 

Pour consulter un psychologue ou psychothérapeute spécialisé dans le traitement d’un trouble de l’humeur, veuillez nous contacter:

Nous répondrons à vos questions

Haut du formulaire

    Votre nom (obligatoire)
    Votre email (obligatoire)
    Votre téléphone
    Sujet
    Votre message

     

    Dépendant affectif? Il y a des solutions

    On est dépendant affectif lorsque son estime de soi dépend entièrement du regard de l’autre sur soi. Le dépendant …

    confiance

    La confiance en soi réfère à la croyance en ses propres capacités. Une bonne estime de soi sera une bonne base à la …

    La dépression: les traitements efficaces disponibles

    La dépression majeure est un des problèmes psychiatriques les plus fréquents. Au Canada, environ 11 % des hommes et 16 …