Blogue

L’hypnose et l’hypnotiste

Hypnologue, hypnotiste, hypnothérapeute, hypnose: quelques précisions

Les titres les plus couramment utilisés dans la pratique de l’hypnose sont les suivants: hypnologue, hypnotiseur, hypnotiste, magnétiseur ou hypnothérapeute.

Selon le contexte et la raison où l’hypnose est utilisée, on peut distinguer différents types d’hypnose.

Les appellations ou titres de de la personne qui induit la transe hypnotique varient généralement en fonction de ces contextes.

 

Hypnotiste induisant un état d'hypnose
Hypnotiste induisant un état d’hypnose

 

 L’hypnose, un état altéré de conscience

L’hypnose est à la fois un état spécial et une méthode qui remonte à la préhistoire.

Ce n’est cependant qu’en 1841  que l’hypnose a été identifié à un phénomène psychologique par James Braid.

On peut définir l’hypnose comme un état altéré de conscience et de perception où l’esprit est concentré et réceptif à des suggestions.

Dans la situation hypnotique, la personne mets de côté son jugement critique et se laisse aller à imaginer et faire semblant (Hillgard,1977).

Ces processus amènent un état de conscience spécial le rendant plus suggestible et réceptif à des suggestions de la part de l’hypnotiseur.

 

Les titres ou appellations de l’hypnotiseur

Plusieurs  titres ou appellations existent pour désigner la personne qui induit l’état hypnotique chez un sujet.

Les titres les plus couramment utilisés sont les suivants: hypnologue, hypnotiseur, hypnotiste, magnétiseur ou hypnothérapeute.

On peut aussi ajouter à cette liste les titres de psychologue et psychothérapeute spécialisés en hypnose clinique.

Mentionnons qu’à l’exception des titres de psychologue et de psychothérapeute aucune de ces appellations n’est un titre réservé par la loi 21 du Québec.

Il s’ensuit que toute personne qui le désire peut s’affubler d’un de ces titres et utiliser l’hypnose pour prodiguer de l’aide psychologique à des clients.

 

L’hypnotiste et l’hypnose de scène ou de spectacle

Selon le contexte et la raison où l’hypnose est utilisée, on peut distinguer différents types d’hypnose.

Les appellations ou titres de de la personne qui induit la transe hypnotique varient généralement en fonction de ces contextes.

Mentionnons en premier lieu l’hypnose de scène ou de spectacle.

Dans ce type d’hypnose bien connu l’hypnotiseur utilise l’hypnose pour amuser et divertir son public.

Dans ce contexte, les appellations de magnétiseur et d’hypnotiste sont aussi utilisées.

Cette utilisation est d’ailleurs à la source de beaucoup de mythes et de fausses conceptions sur l’hypnose.

Et ces conceptions erronées de l’hypnose génèrent souvent de la résistance chez le client en situation d’hypnose thérapeutique.

 

L’hypnose légale

Il y a aussi le contexte de l’hypnose légale où l’hypnotiseur-enquêteur utilise l’état hypnotique avec un sujet ou témoin  afin de rafraichir sa mémoire.

Ici on désire avoir accès à des souvenirs non accessibles à la conscience dans un état normal de veille.

 

L’hypnose dans les sports

L’hypnose est aussi utilisée fréquemment par le psychologue sportif dans le but  d’améliorer la performance d’un athlète.

Celui-ci se sert bien souvent de l’auto hypnose apprise avec son psychologue afin d’optimiser sa performance de séquences de mouvements.

C’est par la pratique de mouvements ou de routines en état hypnotique (visualisation) que l’athlète entraîne son cerveau et son corps à être plus efficace.

Il peut aussi pratiquer l’auto hypnose pour se relaxer et mieux gérer le stress qui est très élevé lors de compétitions.

 

L’hypnose en recherche

Dans l’hypnose expérimentale, le professeur et chercheur en hypnose étudie en laboratoire le phénomène hypnotique.

Il peut par exemple s’intéresser aux  différentes composantes et conditions de l’hypnose.

Le chercheur en hypnose s’intéresse actuellement aux mécanismes d’action de l’hypnose au niveau du cerveau.

Il peut aussi étudier l’importance des différents facteurs associés à la situation hypnotique.

On peut aussi vouloir évaluer l’efficacité de l’hypnose avec certaines problématiques cliniques.

 

L’hypnose en dentisterie

L’hypnose est aussi utilisée de plus en plus par les dentistes hypnotiseurs dans le cadre de leur pratique clinique.

On peut s’en servie comme hypno anesthésie lors d’une chirurgie.

On peut aussi utiliser l’hypnose afin de traiter le bruxisme ou la phobie de la situation dentaire d’un patient.

Le dentiste formé à l’hypnose peut recourir à cette méthode dans une multitude de situations qu’il rencontre en cabinet.

L’hypnotiste et l’hypnose clinique

L’hypnose thérapeutique ou clinique constitue un autre contexte maintenant beaucoup mieux connu du public.

Ici l’état d’hypnose est utilisé dans le cadre d’un traitement d’un problème d’ordre psychologique ou médical.

Dans sa pratique clinique, l’hypnotiste, qu’il soit psychologue, psychothérapeute, hypnologue intègre la technique de l’hypnose à un plan de traitement.

Dans la thérapie, l’hypnotiste utilise la plupart du temps d’autres techniques.

Par exemple, si son approche thérapeutique est de type cognitive-comportementale, il peut se servir aussi des techniques cognitives ou comportementales.

Mentionnons par exemple les techniques de désensibilisation, de restructuration cognitive, de modification, de jeu de rôle, d’exposition in vivo, de devoirs, etc.

 

Pour rencontrer un hypnotiste qui soit aussi psychologue ou psychothérapeute, veuillez nous contacter, il nous fera plaisir de vous aider :

Nous répondrons à vos questions

Votre nom
Votre email
Votre téléphone
Sujet
Votre message

 

 

Write a Comment

Madame C.

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="https://www.cogicor.com/2019/02/07/madame-c/"></div>J’ai eu l’occasion, …

Monsieur G.

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="https://www.cogicor.com/2019/02/07/monsieur-g/"></div>Je connais M. Denis …

Madame Gelman

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="https://www.cogicor.com/2019/02/07/madame-gelman/"></div>J’ai eu de la …