Le trouble anxieux

Le trouble anxieux est un problème psychopathologique fréquent où l’anxiété est devenue anormale.

L’anxiété pathologique est classifiée dans le DSM-5 en différentes catégories cliniques appelées troubles anxieux.

Classifier ainsi le trouble anxieux comporte certains avantages.

Cela permets aux psychologues et aux psychiatres de faire un bon diagnostic et de planifier un traitement efficace.

Cette classification permets aussi d’étudier à fond chaque trouble anxieux par des recherches cliniques ou expérimentales.

Les différents troubles anxieux se distinguent par ce qui déclenche l’anxiété de même que par l’intensité et la durée des symptômes.

 

Le trouble anxieux se traite par la psychothérapie
Le trouble anxieux se traite par la psychothérapie

 

Le trouble anxieux d’anxiété généralisée

Dans ce trouble, l’anxiété est presque toujours présente.

La personne s’inquiète démesurément de tout dans la vie présente et future..

Les chercheurs pensent que la personne n’ a pas appris à tolérer  l’incertitude inhérente à la vie.

Il s’agit du trouble anxieux le plus prévalent dans la population.

Le trouble panique avec ou sans agoraphobie

Ce trouble anxieux est caractérisé par des attaques de panique à la fois très bouleversantes et inattendues.

Ces crises de panique peuvent durer quelques minutes et s’estompent ensuite en une heure.

Ce trouble peut s’accompagner de comportements d’évitement de situations où les crises sont survenues.

Cette réaction peut conduire au trouble anxieux d’agoraphobie avec ou sans crise de panique.

C’est le problème de la peur d’avoir peur qui s’installe et qui devient le plus handicapant.

La phobie spécifique

La phobie spécifique est le trouble anxieux caractérisé par une peur extrême et irrationnelle de situations, animaux et objets divers.

À titre d’exemples mentionnons la phobie de vomir, de l’avion, des insectes et des hauteurs.

Il va s’en dire que la personne évite ces situations craintes et cela empire la phobie.

La phobie sociale

Dans le cas de la phobie sociale, l’anxiété sera déclenchée par une situation sociale.

Comme exemples mentionnons les situations suivantes: rencontrer de nouvelles personnes, parler et manger en public, aller à la toilette ailleurs que chez soi, etc.

Ces situations sociales engendrent également des conduites d’évitement handicapant beaucoup la personne dans sa vie quotidienne.

Le trouble obsessif-compulsif

Ce trouble anxieux se caractérise par la présence de pensées obsédantes s’imposant à la conscience de la personne.

Par exemple, la personne peut être obsédée par la peur de se faire contaminer par un virus dangereux, ou  la pensée de commettre un vol ou un viol ou avoir un doute sur son identité sexuelle.

Afin de se libérer de l’anxiété et des obsessions, certains clients auront recours à des rituels ou compulsions qu’ils contrôlent difficilement.

Comme exemples, mentionnons le lavage excessif, les actions de compter ses pas ou de vérifier les serrure ou la cuisinière.

L’état de stress post- traumatique

Dans ce cas la personne a été été exposée à un événement traumatique tel qu’un viol, un mauvais traitement, l’expérience de la guerre ou une catastrophe naturelle.

Cette expérience a gravement perturbé son fonctionnement normal et généré des symptômes anxieux.

Les signes d’anxiété au plan physique  sont l’hyper activation, la reviviscence de l’événement sous forme flashbacks ou cauchemars.

On retrouve également dans l‘état de stress post-traumatique une tendance à l’évitement de tout ce qui lui rappelle l’événement traumatique

L’importance du trouble anxieux

Le trouble anxieux est un des troubles psychopathologiques les plus fréquents dans la population générale.

Et ce serait aussi le problème psychologique le plus fréquent chez les enfants.

On estime qu’environ 12-15% des canadiens en sont atteints.

Les femmes auraient deux fois plus de risques d’être atteintes que les hommes.

De son côté le trouble anxieux d’anxiété généralisée touche 2-6% de adultes.

Les causes du trouble anxieux

Les causes du trouble anxieux ne sont pas connues parfaitement.

Les chercheurs en ce domaine pensent que plusieurs facteurs joueraient un rôle important.

Des facteurs génétiques et familiaux seraient présents dans le développement du trouble anxieux.

Le stress et les événements traumatiques vécus dans l’enfance peuvent aussi être en cause.

L’intolérance face à l’incertitude de la vie et les distorsions cognitives sont d’autres facteurs psychologiques importants.

Mentionnons enfin les facteurs physiologiques tels que des dérèglements au niveau de certains neurotransmetteurs du cerveau.

Le traitement du trouble anxieux

Plusieurs recherches ont effectuées sur le traitement du trouble anxieux.

Il existe deux grands types de traitement du trouble anxieux: la pharmacothérapie et la psychothérapie.

Les deux sont reconnus comme efficaces mais agissent différemment.

Ils peuvent être utilisés séparément ou en combinaison.

La pharmacothérapie

Les anxiolytiques sont une classe de médicaments agissant rapidement sur l’anxiété.

Ils sont souvent prescrits de façon temporaire et à court terme car ils engendrent de l’accoutumance.

De leur côté, les antidépresseurs agissent plus à fond sur l’anxiété pathologique.

Ils sont reconnus comme efficaces pour le trouble anxieux mais doivent être pris pendant au moins six mois.

La thérapie cognitivo comportementale

L’aide psychologique est souvent nécessaire dans le traitement d’un trouble anxieux.

La thérapie cognitivo comportementale(TCC) est la psychothérapie qui a été la plus étudiée par les chercheurs.

Et son efficacité sur les différents troubles anxieux a été maintes fois démontrée par plusieurs études empiriques.

Avec l’approche TCC, le psychologue intervient sur l’aspect cognitif de l’anxiété en aidant son client à se libérer de pensées dysfonctionnelles génératrices d’anxiété.

Le client apprend ainsi à confronter ses distorsions cognitives et à développer des pensées rationnelles et réalistes face à l’anxiété.

Le psychothérapeute TCC travaille aussi sur la composante comportementale de l’anxiété en incitant son client à ne plus faire d’évitement.

Le client est alors amené à s’exposer à des pensées, images mentales ou situations anxiogéniques.

Durant une thérapie TCC du trouble anxieux, plusieurs autres  méthodes thérapeutiques peuvent aussi être utilisées et  intégrées.

Mentionnons par exemple la relaxation, la méditation, l’imagerie mentale, la cohérence cardiaque, l’hypnose thérapeutique et la méthode EMDR.

Les autres psychothérapies

D’autres types de psychothérapies ont également démontré leur utilité lors dans le traitement du trouble anxieux.

Mentionnons ici les thérapies basées sur la pleine conscience dont la Thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT) et des thérapies dérivées du programme de Réduction du stress basée sur la pleine conscience (MBSR).

Le but de ces psychothérapies est que le client apprenne à se dissocier de ses pensées dysfonctionnelles en portant une attention méditative et en se concentrant sur le moment présent.

En ce faisant, le client apprend ainsi à tolérer et contrôler son anxiété.

La thérapie psychodynamique peut être utile pour comprendre les origines de l’anxiété, mais son efficacité sur les symptômes est moins rapide et moins reconnue.

Pour consulter un psychologue ou psychothérapeute spécialiste du trouble anxieux, veillez nous contacter:

Nous répondrons à vos questions

Votre nom (obligatoire)
Votre email (obligatoire)
Votre téléphone
Sujet
Votre message

 

 

 

 

Le causes de l’insomnie

L’insomnie cause bien des problèmes dans la vie d’une personne. L’insomnie est une difficulté à s’endormir …

La prévention de l’épuisement professionnel

L’épuisement professionnel appelé aussi burnout est un syndrome vaguement défini. Il ne fait pas encore partie …

Le problème de couple

Un problème de couple peut être traité par un psychologue spécialisé en thérapie de couple. Plusieurs raisons peuvent …