Syndrome du colon irritable: des solutions efficaces avec l’hypnose et l’auto hypnose

L’hypnose est appliquée au syndrome du colon irritable depuis déjà une trentaine d’années.

Des chercheurs et cliniciens ont pu ainsi étudier les mécanismes d’action et l’efficacité de l'hypnose avec le colon irritable.

Ces travaux ont montré que l'hypnose agit sur les symptômes centraux du colon irritable (douleur, diarrhée, constipation, etc.).

De plus, l'hypnose permet aussi de réduire le stress et  les symptômes anxieux et dépressifs.

Hypnose pour le syndrome du colon irritable
Hypnose pour le syndrome du colon irritable

 

La perception de l'hypnose

L’hypnose est souvent associée à un spectacle divertissant dans lequel un hypnotiseur est tout puissant.

On veut donner l’impression qu’il prend le contrôle de l’esprit d’un sujet.

Cette image de l’hypnose déforme cependant sa nature.

Elle véhicule des mythes et fausses conceptions tenaces sur l'hypnose.

L’hypnose clinique contrairement à  l’hypnose spectacle, est utilisée dans le grand respect du patient.

Elle vise à soigner des personnes aux prises avec des problèmes de santé.

Ces problèmes peuvent d’ordre physique ou psychologique, tel le syndrome du colon irritable.

L'hypnose : une méthode ancienne et éprouvée

L’hypnose, sous différentes appellations, a été utilisée depuis l’antiquité.

La thérapie par suggestions est peut-être la méthode thérapeutique la plus ancienne.

Par exemple, déjà au début du 19e siècle, James Esdaile, un médecin écossais pratiquant en Inde, s’est servi de l’hypnose comme seul agent anesthésique.

Il l'a utilisé dans plus de 340 opérations majeures, incluant des amputations et des ablations de tumeurs.

Maintenant l’hypnose est étudiée dans les universités depuis plus d’une cinquantaine d’années.

Elle est aussi approuvée comme méthode thérapeutique valable par des associations de médecins, psychologues ou dentistes de plusieurs pays.

L’hypnose, une méthode douce et puissante

Bien qu’il n’y ait pas unanimité sur la définition, on s’entend pour dire que l’hypnose est un état altéré de conscience.

Dans cet état, le client est calme, concentré et absorbé intensément dans son expérience interne.

Le client met de coté son jugement critique et laisse aller son imagination tout en étant plus réceptif à des suggestions.

Contrairement à ce qu’on pense généralement, la plupart des gens peuvent faire l’expérience de l’hypnose et ce, à des degrés divers.

Il y aurait seulement de 10 à 15% des gens qui seraient réfractaires à l’hypnose.

La capacité d’entrer en hypnose peut aussi se développer par une pratique régulière et des exercices spécifiques.

Les mythes et les fausses croyances sur l’hypnose 

Contrairement à la façon dont l’hypnose a pu être présentée dans les films,  une personne hypnotisée ne perd pas le contrôle sur son comportement.

La personne ne dort pas et demeure consciente de son expérience ainsi que de son identité.

Elle est aussi capable de se souvenir du contenu de la séance d’hypnose.

L’hypnose facilite l’expérience de suggestions mais ne force pas la personne à réaliser ces suggestions.

Le client conserve toujours le pouvoir d’accepter ou de rejeter une suggestion hypnotique. 

De plus si le client le désire, il peut « sortir » par lui-même de l’état hypnotique.

Il peut aussi garder pour lui ce qu’il a vécu s’il ne désire pas parler de son expérience au professionnel.

Enfin, en hypnose, le client conserve la même morale ainsi que le même code d’éthique. 

Généralement, le client hypnotisé décrit son expérience comme étant un état de grand calme intérieur et de relaxation profonde, accompagné bien souvent de sensations de lourdeur, chaleur, engourdissement, flottement, etc.

Il est dans un état semblable à un rêve éveillé dans lequel il se concentre sur la voix du professionnel.

L’état hypnotique permet au client d’être plus en contact avec lui-même, ses besoins, ses souvenirs et ses ressources personnelles, tout en facilitant la réalisation de suggestions hypnotiques.

Les applications cliniques de l’hypnose

Dans bien des cas, l’hypnose sert comme méthode adjuvante, complémentaire à un traitement psychologique ou médical d'un problème de santé.

Cependant, dans certaines situations comme dans le cas du traitement hypnotique du syndrome du colon irritable, l’hypnose peut constituer la composante principale de l’intervention psychologique.

La problématique du syndrome du colon irritable

Le syndrome du colon irritable est une maladie de cause peu connue qui s'accompagne de douleurs et de crampes abdominales, de diarrhée et constipation, de ballonnements, de gaz et de rots.

Bien que le syndrome du colon irritable ne soit pas causé par le stress ou les émotions négatives, ces facteurs agissent bien souvent sur le client pour en exacerber les symptômes.

Le syndrome du colon irritable est aussi souvent accompagné par de l’anxiété généralisée, des symptômes dépressifs, un trouble panique avec ou sans agoraphobie.

L'hypnose et le syndrome du colon irritable

 L’hypnose agit sur les symptômes centraux du colon irritable (douleur, diarrhée, constipation, etc.) et plus de réduire le stress et  les symptômes anxieux et dépressifs.

L’hypnose est appliquée au colon irritable depuis déjà une trentaine d’années par des chercheurs et cliniciens intéressés à étudier les mécanismes d’action et l’efficacité de cette méthode.

De ces travaux de recherche ont résulté des protocoles d’intervention efficaces dont les plus connus sont ceux de Whorwell et de Palsson.

L'efficacité de l'hypnose avec le syndrome du colon irritable

Une douzaine d’études sérieuses publiées sur ce sujet, montrent que 70 à 90% des patients se sont améliorés lors de l’application de ces protocoles.

De plus, ces gains se maintiennent après une période de 1 à 5 ans. 

Cette amélioration s’effectue sur les symptômes majeurs du syndrome du colon irritable, tels que la douleur, la diarrhée, la constipation et les ballonnements.

Les patients ont aussi noté une amélioration de leur bien-être, de leur qualité de vie, de même qu’une diminution des symptômes anxieux et dépressifs lorsque présents.

La susceptibilité hypnotique importante

Les effets positifs n’ont cependant pas été observés chez des patients dont le talent hypnotique est faible (15 à 25% de la population) et lorsqu'il y a présence de y a présence de problématiques psychiatriques.

Dans ces cas, la thérapie cognitive, la gestion du stress, la relaxation, la cohérence cardiaque ou le biofeedback pourraient constituer une alternative intéressante à envisager.

Les mécanismes d'action de l'hypnose

Afin d’expliquer les effets de l’hypnose, on pense que cette méthode permet de réduire l’attention aux intestins ou permet une autre interprétation des signaux corporels.

L’hypnose permettrait aussi une réduction du stress et de la somatisation en générant un sentiment de discontinuité entre les événements extérieurs et les activités des intestins.

Enfin les suggestions hypnotiques permettraient un meilleur équilibre entre les systèmes nerveux sympathique et parasympathique.

L'évaluation psychologique

La première rencontre avec le professionnel sert à faire une évaluation de la problématique du S.I.I.

On évalue les symptômes, la durée et leur  intensité.

On tente de comprendre tous les facteurs psychosociaux impliqués dans la maladie.

Lors de ce premier contact le professionnel fait aussi une histoire psycho-sociale.

Cela permet d’évaluer la présence d’évènements perturbants qui ont pu contribuer au développement du S.I.I.

C’est aussi à ce moment que des questionnaires d’auto-évaluation du S.I.I. sont utilisés.

Cette auto évaluation permets d’établir un niveau de base des symptômes en vue de comparer les résultats obtenus de la thérapie.

D'autres questionnaires psychologiques peuvent aussi être utilisés afin de mieux comprendre le fonctionnement psychologique du client.

L'hypnothérapie du syndrome du colon irritable

L’hypnose est généralement introduite dès la 2ième rencontre.

L'hypnose thérapeutique se poursuit à chacune des 7 à 12 rencontres subséquentes.

Dans le protocole de Palsson, le client recevra dès les premières séances, un MP3 incluant un exercice d’auto hypnose.

Cet exercice est à pratiquer tous les jours à la maison.

Le client sera aussi amené à évaluer tous les jours ses symptômes gastro-intestinaux.

Les séances d’hypnose se font généralement aux 1-2 semaines.

Il peut en être autrement en fonction des besoins spécifiques des clients.

L'hypnotiseur  s'adapte a client tout au long du traitement.

Il le fait à la fois en variant les suggestions et images mentales, afin de mieux rencontrer les besoins du client.

 

Pour vous faire aider avec le colon irritable, rencontrez un spécialiste de notre équipe, psychologue ou psychothérapeute hypnotiseur

Les causes de l’insomnie

L’insomnie cause bien des problèmes dans la vie d’une personne. L’insomnie est une difficulté à s’endormir …

La prévention de l’épuisement professionnel

L’épuisement professionnel appelé aussi burnout est un syndrome vaguement défini. Il ne fait pas encore partie …

Le problème de couple

Un problème de couple peut être traité par un psychologue spécialisé en thérapie de couple. Plusieurs raisons peuvent …