Blogue

La prévention de l’épuisement professionnel

L’épuisement professionnel appelé aussi burnout est un syndrome vaguement défini.

Il ne fait pas encore partie des diagnostics psychiatriques répertoriés dans le manuel DSM-5.

L’épuisement professionnel est une condition reliée au travail.

La personne en burnout se sent vidée et ne se sent plus capable de faire face normalement à ses tâches.

La personne en état d’épuisement professionnel ressent de la fatigue, du stress de même qu’un sentiment d’une baisse de motivation et d’efficacité au travail.

On note aussi l’apparition d’attitudes et de comportements inadéquats au travail.

Épuisement professionnel: traitement par psychologue
Épuisement professionnel: traitement par psychologue

 

Origine du terme épuisement professionnel

C’est vers la fin des années 60 que le terme épuisement professionnel(burnout) a été utilisé pour la première fois en anglais.

Il a ensuite été  popularisé dans les années 70 par  le psychanalyste Herbert J. Freudenberger et par la psychologue Christina Maslach.

Au début, cette expression était réservée aux employés du domaine de la relation d’aide.

Ces personnes sont généralement très engagées émotivement dans leur travail.

Comme exemples, mentionnons les infirmières, les médecins, les travailleurs sociaux, les psychologues et les enseignants.

Aujourd’hui, on sait que tous les travailleurs peuvent être exposés à l’épuisement professionnel.

Les symptômes de l’épuisement professionnel

Les symptômes de l’épuisement professionnel se manifestent bien souvent à plusieurs niveaux.

Le niveau physique

Au plan physique, il y a bien sûr une grande fatigue, souvent de l’insomnie et des douleurs de toutes sortes.

Peuvent s’ajouter à cela des difficultés de concentration, des problèmes gastro-intestinaux et des infections virales persistantes.

Le niveau psychique

Au niveau psychologique, la personne manifeste souvent de l’anxiété, de l’irritabilité et une baisse de l’estime de soi.

Elle peut se sentir triste, dépressive, impuissante, coupable, découragée et confuse.

Le niveau comportemental

Au plan comportemental, on peut retrouver de l’isolement, des difficultés interpersonnelles et une hyperactivité inefficace.

La personne épuisée put aussi avoir des problèmes de perte d’intérêt, d’absentéisme et de dépendance aux médicaments, à l’alcool ou aux drogues.

Le niveau organisationnel

Au niveau organisationnel, on note souvent  une baisse de rendement et un travail en solitaire.

La personne devient méfiante, hostile, cynique et a souvent des conflits avec l’autorité ou ses pairs.

Les causes et facteurs de risque de l’épuisement professionnel

La surcharge de travail, le manque de soutien et de contrôle sur son travail sont reconnus comme des causes d’épuisement professionnel.

L’injustice vécue au travail, un climat toxique et des conflits de valeur vécus par l’employé sont aussi d’autres causes organisationnelles.

Au niveau personnel, on note souvent  un sur-engagement dans un ou plusieurs domaines de vie.

Cette implication excessive génère souvent plus de stress et de responsabilités, s’ajoutant à celles du travail.

On retrouve aussi souvent la présence de schémas de fonctionnement négatifs tels que les exigences élevées, le perfectionnisme et le sacrifice de soi

Ces personnes se mettent ainsi beaucoup de pression  tout en ayant de la difficulté à déléguer.

Mettre des limites, dire non et penser à soi constitue souvent un grand défi.

L’estime de soi de la personne est souvent déficiente et la performance au travail est souvent la seule façon de l’augmenter.

Cela a comme conséquence de vouloir toujours faire plus et mieux, ce qui conduit à la longue à l’épuisement professionnel.

La prévention de l’épuisement professionnel

Afin de prévenir l’épuisement professionnel, on recommande de rester à l’écoute de soi, de son corps et des signes de stress ou de fatigue.

Cela implique de développer une conscience de ses sensations, ses sentiments, ses besoins et ses désirs.

Une autre suggestion aidant à prévenir l’épuisement professionnel est de trouver une raison de vivre en dehors du travail.

Établir des priorités, bien gérer son temps et apprendre à déléguer seront des habiletés importantes à développer afin de prévenir l’épuisement professionnel.

Être capable de s’affirmer, mettre ses limites et aussi de dire non sera aussi très important pour prévenir l’épuisement professionnel.

Il est aussi important de développer des standards de performance réalistes et accepter ses imperfections et celles de la vie.

Avoir de bonnes habitudes de vie et de gestion du stress rendra la personne plus robuste mentalement et aussi plus résiliente.

La personne devrait valoriser le sommeil, le plaisir, le repos, le soutien social et une vie équilibrée.

Cela va impliquer de consacrer du temps pour les loisirs, la famille et les amis, la détente, l’exercice physique et une bonne alimentation.

 

Pour consulter un psychologue ou psychothérapeute spécialisé dans le traitement de l’épuisement professionnel, veuillez nous contacter:

Nous répondrons à vos questions

nous contacter:

Votre nom
Votre email
Votre téléphone
Sujet
Votre message

 

 

 

 

Write a Comment

Le causes de l’insomnie

<!-- AddThis Sharing Buttons above -->L’insomnie cause bien des problèmes dans la vie d’une personne. L’insomnie …

La prévention de l’épuisement professionnel

L’épuisement professionnel appelé aussi burnout est un syndrome vaguement défini. Il ne fait pas encore partie …

Le problème de couple

Un problème de couple peut être traité par un psychologue spécialisé en thérapie de couple. Plusieurs raisons peuvent …